Allgemein

LA MUSIQUE: DE LA TRADITION A LA MODERNITÉ

Lors de réjouissances populaires relatives à des exploits académiques (tels l’obtention d’un diplôme tel le Brevet, le Baccalauréat), un mariage, une communion, plusieurs générations étaient alors réunies (deux, voire trois). En ces occasions rares, il nous était donné la possibilité d’écouter tout genre de sonorités, des plus anciennes aux plus récentes… Il était alors coutume d’entendre des phrases de nos aînés, à l’écoute de chansons qui nous étaient inconnues, des phrases du genre: « Ah la musique de notre époque était la bonne et non les conneries de maintenant ». Après plus de 20 ans cette phrase revient toujours…Fait étonnant, ce ne sont plus ces personnes qui les prononcent, mais parfois nous mêmes. Nous nous demandons donc comment la musique évolue avec le temps, et ce qui fait qu’elle soit perçue différemment d’une génération à l’autre, d’une époque à une autre?

En Afrique, généralemnt +-qui parle de musique, évoque aussi la danse car au départ la musique faisait allusion à une tradition propre à un peuple ( à l’instar de la danse Bafia chez les peuples Bafia au Cameroun), à une région (Le Bend Skin chez les Bamilékés à l’Ouest du Cameroun), ou encore à un pays (la Danse Zulu en Afrique du Sud). Ainsi on peut dire que la « Danse » est l’art de bouger son corps de manière ordonnée et précise sur une sonorité ou une mélodie bien précise. La Musique quant à elle, est l’art de combiner harmonieusement des sons ou encore des mélodies.

LA MUSIQUE: SON ORIGINE

En principe la phrase communément reprise de génération en génération, sus-citée, découle d’un constat, il y a de cela plusieurs décennies la musique était murement réfléchie dans le but de véhiculer un message (de joie, de peine, d’amour…) et elle n’était pas créée dans un but commercial, c’était de l’art à l’état brut et pur. La musique tout comme la danse ont évolué au fil du temps. Pour toute personne s’intéressant à la (sa) culture ( car c’est de là que vient la musique), il est important de connaître l’origine d’un son et son évolution ou sa modernisation à travers le temps.

Connaître ses origines et par là même sa culture (langue maternelle, danse traditionnelle, musique, coutume…) devrait être une priorité car c’est ce qui nous définit individuellement par rapport à autrui et qui nous permet également de nous affirmer en tant qu’individu appartenant à un groupe. Pour exemples:

  •   Le célèbre Haka exécuté avec fierté par l’équipe de Rugby de la Nouvelle Zélande avant chaque match depuis 1905, a permis de mettre en lumière cette culture. C’est une danse chantée rituelle des insulaires du Pacifique Sud interprétée à l’occasion de cérémonies, de fêtes de bienvenue, ou avant de partir à la guerre.)
  • « l’Essani » est une  danse qui n’est mise en scène qu’en temps de deuil, chez les Ewondos, groupe ethnique Béti du Cameroun; « le Mangambeu » quant à lui est exécuté en peuple Bamiléké  toujours au Cameroun pour les naissances et autres occasions festives

Les exemples sont légion….

« La musique adoucit (non seulement) les mœurs », mais aussi véhicule des messages en abordant des thèmes parfois tabou de la société ou difficilement abordables (Lady PONCE à travers le titre « MOAN Yésus » évoque le problème d’impuissance sexuelle masculine). Par ailleurs l’on n’est pas obligée de comprendre les paroles d’une musique pour danser sur celle ci ou la savourer en l’écoutant. Il existe plusieurs genres de musiques selon les origines.

Styles de Musiques du Monde (Sans l’Afrique)

Être d’une quelconque nationalité, appartenir à un groupe ethnique précis n’est plus suffisant pour pouvoir valoriser sa personne, son produit ou son pays. Pour vendre son produit (un bien ou un service), son pays (pour obtenir l’organisation d’un évènement à l’échelle mondiale), il faut désormais magnifier sa culture, faire ressortir la singularité et le potentiel qu’elle peut offrir.

LA MUSIQUE: SON ÉVOLUTION:

Avec la migration de plus en plus accrue, des peuples  se déplacent et s’installent loin de leurs racines. La culture ambiante devient une part intégrante de leur propre culture. De jeunes Africains grandissant en France s’identifient à la culture française alors qu’ils sont d’origine africaine. La forte communauté Turque en Allemagne, qui venue autrefois pour prêter main forte à la reconstruction de ce pays, y vit aujourd’hui depuis des générations. Les descendants de ces travailleurs immigrés (Gastarbeiter) se reconnaissent dans la culture allemande tout en vivant et pratiquant aussi leur rite et coutume notamment, pendant les mariages. L’on a également coutume de voir des vidéos de belges ayant grandi au Congo démocratique, danser le « Ndombolo » mieux qu’un congolais. Le dictionnaire Larousse a d’ailleurs adopté un néologisme provenant du Cameroun (Yo, Yoyette,) preuve que les cultures aujourd’hui inter-agissent entre elles du fait de la mondialisation. C’est ainsi que des cultures se transposent plus ou moins d’un pays à l’autre.

Afrobeats 2016 Ones To Watch

Pour revenir à notre thème la musique voire la danse il faut souligner que les jeunes générations sont influencées par les cultures des autres horizons grâce aux outils de communication et d’informations (Radio, Television, Ordinateur, Telephone fixe et mobile, Smartphones), les nouvelles technologies et la venue des réseaux sociaux tels Hi5, MySpace, Facebook, Youtube, Google, Instagram, etc.). On observe alors des mélanges de style, des africains qui font désormais du Rap (pourtant d’origine américaine) et parfois en langue maternelle (KHALED, célèbre chanteur algérien qui a d’ailleurs fait connaitre au monde entier le Rai, dans un son Rap via le titre « Didi ». Angélique KIDJO qui s’est fait connaitre en sortant un titre « Wé Wé », du Rap, égaement), des featurings entre artistes d’origines différentes ( Youssou N’DOUR et Axelle RED avec leur titre » Dans la cour des grands« .

En Afrique les sonorités ont connu beaucoup de changements, les unes influant sur les autres. C’est ainsi qu’on y a vu naître des rythmes nouveaux tel le Coupé-decalé qui s’est fait remarquer au niveau international par le regretté de mémoire Doug SAGA. Aujourd’hui, ce sont les musiques traditionnelles  et surtout modernes anglophones qui se vendent le mieux sur le continent africain notamment avec des musiciens venant du  Nigeria via P-SQUARE, Yémi ALADE, FLAVOUR

En Europe également le vent du changement avait déjà soufflé, des sons différents sont apparus comme la Techno ou encore plus récemment l’Electro  vulgarisé par le célèbre DJ David GUETTA à travers ses featurings avec Rihanna, AKON, Zara LARSSON, la Pop ( à travers laquelle le chanteur coréen PSY s’est fait connaitre mondialement à travers le titre « Gangnam Style« .

LA MUSIQUE : SA QUALITÉ AUJOURD’HUI

La musique aujourd’hui est faite le plus souvent pour se faire un maximum de bénéfice, d’argent. Tous les moyens sont bons pour arriver à cet objectif. L’image de l’artiste est soignée à outrance, on n’hésite plus à se dénuder pour faire vendre. Les messages véhiculés sont, la consommation d’alcool, de tabac et autres substances illicites, le libertinage , la luxure…tant dans les paroles des chansons que dans les clips diffusés . Ceci entrainant cela, les artistes pour certains usent de pratiques occultes pour avoir la gloire et l’argent, et d’autres, voulant toujours apparaitre sous leur meilleur jour, sont désormais friands de jeunesse éternelle à travers la chirurgie esthétique.

  On ne pense plus à produire des œuvres de qualité, mais plutôt à être plus beaux et plus riches que Crésus! C’est pas demain la veille qu’on verra des successeurs de Ludwig VAN BEETHOVEN (Allemagne), Andréa BOCELLI (Italie), Manu DIBANGO (Cameroun), Salif KEITA (Mali),  Edith PIAF (France), Michael JACKSON (USA)…

En Afrique anglophone la relève est assurée, la qualité de la musique et les thèmes abordés empruntent au passé et y ajoute sa moderne créativité et le public ne s’y trompe pas et apprécie, voilà pourquoi ils sont désormais les leaders dans ce domaine.

La créativité ne manque pas ici ou ailleurs, elle demande juste à éclore (les artistes en devenir), à ce qu’on lui prête attention (les producteurs), pour produire des œuvres belles, inoubliables et rentables sur le long terme.

La Musique mondiale a besoin d’une relève digne de ce nom, sinon l’on y reviendra toujours, à cette musique du bon vieux temps, pour le plaisir des oreilles et bien sur des âmes. En effet si les auteurs de musiques d’antan s’en vont, du fait d’être de simples mortels, leurs œuvres quant à elles, du fait de leur beauté et de leur authenticité demeurent et subsistent à travers le temps.

                                                                                                                                                 @ L’Équipe.

À lire aussi:

http://www.ac-grenoble.fr/college/verney.sallanches/drupal/?q=system/files/article%20musique_0.pdf

http://tracks.arte.tv/de/afrotrap-zurueck-die-zukunft-des-rap

https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9partition_g%C3%A9ographique_des_genres_et_styles_musicaux

https://noisey.vice.com/de/article/mhd-im-interview

http://premiereesjmlb2011.e-monsite.com/pages/content/specificites-culturelles-nationales/il-existe-differents-types-de-musique-a-travers-le-monde.html

http://www.jeudelouie.com/fileadmin/visuels/JDLO/rdv/jeu_de_l_ouie_les_musiques_du_monde.pdf

http://musique.ados.fr/genres/

http://www.slateafrique.com/665171/en-france-lafro-trap-secoue-la-scene-musicale

http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/danse/21620

http://www.cnrtl.fr/definition/musique

http://www.ethnomusicologie.net/traditionnel.htm

http://www.routard.com/mag_dossiers/id_dm/23/ordre/4.htm

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s