Allgemein

IMMIGRATION CLANDESTINE: À QUI LA RESPONSABILITÉ??? (Un apercu)

    L’actualité et certaines histoires des Immigrés clandestins revèlent que les motivations à quitter les pays d’origine différent généralement en fonction du migrant et du pays d’origine. Lors de la création de ce blog, les causes de l’immigration clandestine se résumaient à l’ignorance. Trés vite l’on se rend compte qu’il serait plus judicieux de mettre en équivoque ces causes; d’où la question sur la responsabilité de l’Immigration clandestine?

Thousands of immigrants are in a wait at the border between Gree

    Pour répondre à cette question, les avis divergent généralement. Cependant, les Gouvernements Étatiques, les Familles vivant sur le territoire national, les contacts vivants à l’étranger et les Immigrés clandestins eux-même sont souvent pointées comme principaux responsables de ce phénomène. 

Gouvernements Étatiques

    La question qui se pose généralement, lorsque l’on parle de la responsabilité des États, est de savoir de quel État il s’agit : s’agit-il du pays d’origine, du pays de transit ou du pays d’accueil? Nous dirons tout simplement que chacun a sa part de responsabilité, et il reste à redefinir cette responsabilité et se poser la question de base: pourquoi les gens migrent, surtout massivement?

G

Photo of flags in front of Palacio Do Governo late afternoon. 30 August 2007 .Photo by UNMIT/Martine Perret

    L’Homme est un nomade qui a toujours cherché à découvrir le monde et  à vivre dans des conditions lui convenant. Ainsi, il est appelé à quitter son village, sa ville et plus loin son pays et son continent à la conquête de nouveaux lieux et mode de vie. De nos jours nul n’est amené à quitter son pays volontairement et surtout loin de sa famille ou encore de ses origines. La responsabilité incombe aux Gouvernements de donner des possibilités et opportunités à ses populations, afin de s’épanouir. Car ces habitants sont avant tout des payeurs d’impôts qui contribuent au bon fonctionnement des États. Quand les populations se déplacent en Masse comme l’Immgration clandestine actuelle vers l’Europe, celà devrait être inquietant pour les gouvernements, en particulier pour les Africains. Ce genre de déplacements a aussi été observé du Mexique vers les États-Unis d’Amérique. L’objectif serait donc d’y remedier en resolvant les causes de cette immigration. Par ailleurs il est aussi temps de penser à de nouvelles formes de partenariats ou contrats étatiques favorisant le déplacement des personnes hors du continent. Plusieurs pays Européens ont des traités avec les États Unis d’Amérique ou le Canada par exemple permettant le déplacement pour une durée allant jusu’à trois (3) Mois. Certaines organisations comme la CEMAC (Communauté économique et Monétaire de l’Afrique Centrale), l’UMOA (Union Monétaire Ouest-Africaine), l’Union Africaine, les USA et l’Union Européenne sont favorables à l’application de la politique de libre circulation des personnes pendant une période donnée, mais celà ne suffit pas pour résoudre les causes. On l’a remarqué en Afrique du Sud où les Sud-Africains sont devenus hostiles aux autres Africains de l’Afrique Subsaharienne. S’il faille porter son aide aux Immigrés cladestins ou leur pays d’origine c’est à la base que celà devrait s’éffectuer.

G2

Familles vivant dans le pays d’origine

    La dernière décision d’emprunter la voie clandestine est parfois provoquée par les familles qui éxercent des pressions sur les candidats à l’immigration. Certaines vidéos du retour des Migrants suite au scandale en Lybie en témoignent des faits. Où certains Parents demandent à leurs enfants pourquoi ils sont revenus? C’est à l’heure de se demander si les images projetées dans les diffèrents médias n’étaient pas assez révélatrices sur la situation des immigrants cladestins dans les pays du Magreb et en Lybie en particulier. Ces faits démontrent en d’autres mots, ce à quoi font faces ces clandestins et ce qui les poussent à partir au prix de leur vie. Ces parents qui financent aussi ces départs au point de s’endetter auprès de leur entourage. Et au lieu de se rejouir du retour de leur enfants, ces parents se préoccupent plûtot de ce que dira le voisinage. Il faut vraiment comprendre tout l’espoir qui est mis sur un candidat clandestin. L’espoir d’un parent voire de toute une famille qui se remet sur une personne.

31914089484_27c9c0f366_z

Contacts vivant à l’étranger et les médias

    Parmis les contacts vivant à l’étranger, l’on retrouve aussi plusieurs anciens immigrés clandestins qui s’exhibent en photos dans les réseaux sociaux ou pendant leur séjour (vacances ou visites) dans leur pays d’origine. Ce qui excite  encore plus les candidats à l’immigration clandestine malgré les risques encourues. L’on se rend compte que rien ne les décourage, et, au contraire leur envie est plutôt croissante. Car lorsqu’un clandestin arrive dans son pays d’accueil final, il a tendance à oublier les réalités qu’il a laissée ou les raisons même qui l’ont poussé à partir loin de ses terres.

Dandys.jpg

Immigrés clandestins eux-mêmes

    Difficile de citer les candidats à l’Immigration clandestine comme responsables de leur drame. Mais nous nous permettons de le faire car la décision finale leur revient à emprunter la voie illégale ou pas au point de risquer leur vie. L’on va jusqu’à mettre en cause leur motivation qui ne serait pas différente de celle d’un suicidaire. Le monde est grand et il suffit juste de trouver la meilleure destination pour immigrer. Il existe des pays où les Visas pour y séjourner s’obtiennent à l’aéroport et selon la durée du séjour voulu par le requérant. D’autres pays comme le Canada sont vides et manquent de mains d’oeuvres. Il est donc nécessaire de s’informer sur les voies formelles sur tout projet d’immigration. Si l’on est analphabet, on peut se faire aider ou assister. L’un de nos objectifs est de pallier à ce manque de structure d’informations.

chomeurs-afrique-du-sud

    On peut jeter la responsabilité à toute personne ou tout groupe, mais il ne s’agit pas de se limiter là. Les exigences humaines sont tellement variées qu’il ne nous suffit plus de pouvoir se nourir ou se vêtir, mais aussi de pouvoir déterminer consciement où l’on veut vivre. L’Immigration clandestine n’étant pas la moins coûteuse montre que ces candidats ont au moins des moyens de subsistances ou peuvent s’en procurer. Rendre les autres responsables et s’attarder dessus n’avance personne ou une communauté. Il faut donc mettre des moyens allant au-delà de la satisfaction personnelle pour un bien être communautaire. C’est ce chemin qui s’est toujours avéré le meuilleur et bienheureu-sement c’est à chaque individu de décider de sa vie, et surtout de son avenir.

P.C. Engama à Bediang & LA TEAM

À lire aussi:

http://apprendre.tv5monde.com/ja/apprendre-francais/immigration-qui-sont-les-responsables

http://www4.gouv.qc.ca/FR/Portail/Citoyens/Evenements/immigrer-au-quebec/Pages/responsabilites-federalesprovinciales-immigration.aspx

https://www.sem.admin.ch/sem/fr/home/internationales/weltweite-migration.html

Publicités

9 réponses »

  1. Après lecture et relecture de votre article je partage en partie votre point de vue même si je trouve dommage qu’il reste vague.

    Il aurait été intéressant de montrer du doigts les véritables responsables, les conséquences de leurs actes et aussi quel types de solutions peut-on proposer.

    Pour revenir à l’article les principaux responsables sont les immigrés eux même car peu importe ce que l’on va dire il yen a bien qui restent dans leur pays et qui y survivent. Et je n’avais pas encore pensé à la responsabilité des familles mais il est clair que celles-ci en ont.

    Il est évident que l’Afrique et l’occident ont leur part de responsabilité mais elle reste nulle et n’intervient pas dans la decision prendre la voie des passeurs. Bien que notre tendre Afrique soit ce qu’elle est il yen a qui immigrent légalement comme l’immigration estudiantine. Donc le migrant est reponsable de malheur.

    Aimé par 1 personne

    • Tres chère Marion,

      Dans un certain sens j’aimerais partager ton point de vue catégorique. Mais comme l’a si bien dit la team de ce blog nul ne quitte sa maison et sa famille par plaisir ils le font certes volontairement mais pas par plaisir.

      Quant aux responsables comme l’a si bien dit larticle:
      on peut d’abord accuser nos politiques en Afrique et les conditions de vie car ils ne faut pas se leurrer si il yavait la sécurité et un niveau de vien moyen les migrants n’entreprendraient pas ces voyages.
      la diaspora et nos familles car elles encouragent ces flux dangereux des fois elles le font mm par chantage affectif.
      Puis l’Europe et ses fausses promesses ainsi que ses mensonges. Je veux bien croire que L’Europe veuille aider l’Afrique mais l’expression du pompier pyromane colle très bien avec eux.
      Accusé les gouvernements étatiques ne suffit pas il faut clairement les montrer du doigts. Car ils les principaux acteurs. L’Europe qui () empêche l’Afrique d’obtenir son indépendance financière par pur égoïsme car ils ont la possibilité de contrôler le marché. Et l’Afrique qui reste là pleurniche et baisse la tête, remu la queue devant leurope poyr pas perdre certains avantages qui n’atteignent mm pas le 1/10e des inconvénients de leurs soitnt disant aides. L’absence des États de droit en Afrique aussi en est la cause. Dommage vraiment que vous ne soyez vraiment pas entrés dans le vif du sujet. Même si votre titre l’indique vous êtes restés tres vague.

      Aimé par 1 personne

      • Merci pour les précisions dans votre Commentaire. Nous reviendrons sur ces responsabilités dans des prochains articles tout en restant distant et moins tragique avec le politique. Nous ne sommes pas des agitateurs mais des donneurs de solutions, car ce sont les peuples qui detiennent les solutions par leur actions. Par ailleurs le terme « Diaspora » mérite d’être éclairé.

        J'aime

    • Merci pour la remarque. Nous nous sommes limités à un apercu. Mais prenez votre mal en patience. Nous nous abstenons également à tirer sur le politique car c’est l’education des peuples et populations qui fera naître un nouvel élan de pensées. Vos contributions sont enrichissantes et espèrons comme tout utopiste que le monde soit vraiment GLOBAL en pratique.

      J'aime

  2. L’immigration clandestine: a qui la faute ?

    Ce thème est si intéressant, et dégage pour ma part deux principales causes a savoir la responsabilité des États (africains vu le contexte ), et la responsabilité personnelle du migrant. Les autres causes pour rejoindre Marion fondamentalement moins perspicaces.

    1) la responsabilité de l’État est pour ma part très fondamentale. La vocation première de ce dernier est de travailler dans l’intérêt général : l’État au service de son peuple.
    Mais dans les pays africains en particulier, il me semble que l’État a démissionnée. Absence de vraies politiques publiques dans presque tous les secteurs de la vie nationale. Pire encore la question de l’emploi très problématique : tu es qui ? Tu as quoi ?, bref le réseautage. Comment comprendre qu’un jeune diplômé où pas n’arrive pas a s’insérer ? Corruption, gabegie, sur taxation, absence d’un climat d’affaire incitatif des investisseurs, car il faut le préciser ce sont les IDE qui peuvent constituer une bouée de savatage a l’endroit des États.

    2) la responsabilité de l’individu est aussi mis en cause car c’est lui l’acteur. Il a le droit d’immigré vers le pays de son choix mais comment ? Il faut condamné ici et maintenant la voie clandestine qui est périlleuse, car des gens y laissent vie, et surtout quand ils parviennent a se retrouver a  » beng  » ils se retrouve dans une insécurité juridique : quel statut et quelle vie menée la bas ?

    Il est important de dire aux migrants que malgré ce qu’il vivent dans leurs différents pays, on est toujours  » bien chez soi « , le témoignage des migrants Camerounais de retour de l’enfer libyen est très édifiant. La solution n’est pas de partir, la vraie solution c’est voir quelle stratégie mettre sur place sur changer le cours des événements observés dans nos États.

    Quand aux États africains, il est important que les présidents cessent de penser toujours au pouvoir, comment faire pour battre le record de longévité, et adopter une posture des hommes d’État. La politique politicienne ne passe plus, il doivent intégré la morale politique dans leur vision. Ceci étant dit, ils doivent mettre sur pied un système éducatif en adéquation avec l’emploi, un accent particulier doit être mis sur le professionnalisme, les infrastructures doivent être construite, l’école obligatoire jusqu’à l’âge de 16 ans car l’immigration c’est aussi liée a l’ignorance, lutte contre toute forme de mauvaise gouvernance, et surtout l’amélioration du climat d’affaire ( sécurité juridique des investisseurs, baisse des impôts) incitant les multinationales et la diaspora a investir.

    En ce qui concerne l’Occident, s’il s’avère qu’il ont un rôle a jouer c’est d’aider les pays africains par l’octroi des aides qui peuvent aides, et établir un vrai partenariat gagnant/gagnant. Mettre sur pied un cadre international de lutte contre les migrations clandestines pour démanteler les passeurs et éviter que Lampedusa continue a avaler les etres humains

    Aimé par 1 personne

      • Moluh j’ai bien lu votre post et je partage votre avis. Cependant où je ne me vois contrainte de vous « jeter la pierre » c’est au niveau de votre dernier paragraphe.

        l’Occident n’a aucun rôle à jouer dans le développement de l’Afrique et surtout ils n’ont aucune obligation d’octroyer des aides. Les Africains ont toujours cette mentalité victimaire qui n’attire sur nous que du mépris de la part de cette zone du monde. Pourquoi l’AFRIQUE ne peut elle pas prendre son propre destin en main au lieu de toujours demander du soutien. être indépendant signifie prendre ses responsabilités, tu ne peut pas te proclamer indépendant et toujours dépendre des autres.plus Il y’a suffisamment de personnes riches en Afrique pour prendre le continent en main. De plus, les étudiants Africains en Europe seront qualifié pour développer l’industrie et le domaine technologique (nous pouvons prendre l’exemple de la chine qui a su bien profiter des avantages que lui procurait l’envoi de ses étudiants en Europe).

        Ce dont l’AFRIQUE a surtout besoin c’est de son Indépendance économique car l’indépendance administrative ou politique n’ont aucune valeur si on est pas indépendant économiquement. donc dans nos pays il serait important de promouvoir la création des entreprises nationales ce qui permettra de créer de l’emploi et encouragera la jeunesse à s’instruire en ayant la certitude d’un emploi à la clé. comme tu l’as si bien dit rendre l’école accessible à tous et obligatoire jusqu’à un certain age etc. c’est un travail de longue haleine qui en vaudra la peine.

        Et comme Marion l’a si bien souligné le migrant choisi le chemin qu’il veut suivre et est de ce fait responsable de ses actes il y’a pas longtemps j’ai lu un poème qui s’intitulais « Le sentier que je n’ai pas emprunté » de ROBERT FROST, à un moment ces migrants se retrouve devant ces deux sentiers et la décision, le choix du sentier leur reviens. Donc certes il y’a des causes comme la situation de leur pays d’origine mais si nous devons parler de responsabilité (Obligation faite à une personne de répondre de ses actes du fait du rôle, des charges qu’elle doit assumer et d’en supporter toutes les conséquences), cette responsabilité revient donc à celui qui pose l’acte.

        Aimé par 1 personne

      • Votre question est vraiment interressante: peut-on vraiment dire que les firmes multinationales peuvent être garantes du développement de l’ancien continent lorsque c’est plutôt l’inverse qui est observé?

        En effet Les investissements étrangers permettent de financer des industries, des infrastructures, de stimuler la productivité, de fournir des équipements collectifs et de créer des emplois, nécessaires à l’exploitation du potentiel économique d’un pays. Cependant, L’évitement de l’ impôt des multinationales en Afrique prive le continent d’une manne pour faire face aux défis de lutte contre la pauvreté. De plus elles exploitent tous les vides et les failles juridiques, et utilisent généralement des méthodes à la limite voire en marge de la légalité pour perpétuer leur activité en Afrique.

        Le role de la diaspora est aussi très important pour le développement de l’économie de leur pays de depart. En effet africaine est une puissance financière non négligeable. Selon la banque mondiale, les transferts de fonds vers l’Afrique connaissent une nette augmentation chaque année et constituent une manne financière susceptible de contribuer au développement des économies du continent. Cependant tout dépendra toujours de l’utilisation de ces fonds une fois arrivés en Afrique. Utiliseront-ils ces fonds afin de se lancer dans l’entreprenariat? Consommeront-ils local ou importé.

        Je suis d’avis que même si ces derniers sont beaucoup plus destinés à régler des problèmes d’ordre social et s’ils sont judicieusement gérés, ces derniers peuvent constituer des capitaux de départ aux investissements locaux vitaux, susceptibles de résorber la pauvreté.

        Aimé par 1 personne

  3. Adrian je suis du même avis que vous sur les multinationales. En ce qui concerne les 2 diaspora et Multinationales n’oublions pas que ce sont des IDE

    J’estime pour ma part que les pays africains doivent organiser la gestion ou la prise en charge de leurs diasporas en leur offrant des possibilités et des facilités d’investissement au pays, avec la garantie d’un minimum de sécurité générale. Par exemple le problème de la double nationalité qui se pose actuellement au Cameroun. Recemment j’ai assisté à un colloque fin octobre à Berlin organisé par la maison de la diaspora. Au cours duquel j’ai pu constater avec stupeur que le Cameroun n’a pas la main mise sur sa diaspora et ne fait pas d’effort pour la ramener à lui. De plus, il est ressorti ce jour que la grande difficulté que rencontrent les professionnels Camerounais installés en Allemagne et en Occident vient d’abord de l’absence de structures de contact qui leur permettraient d’entretenir un dialogue avec les autorités de leurs pays d’origine ce qui créaient un frein à cet investissement. De même il s’est aussi posé le problème de la double nationalité. En fait, il devrait être clair que si un membre de la « diaspora » souhaite investir ou se réinstaller dans son pays d’origin, il ne devrait pas être perçu comme une menace, comme c’est le cas dans le triangle national, parce que le dialogue qui aurait permis aux différentes parties de se connaître et de s’entendre n’existe pas. De ce fait pour vraiment créer un environnement propice aux échanges il serait nécessaire pour nos pays d’Afrique de revoir cette double nationalité ce qui permettra aussi plus de transparence dans ce domaine.

    Les trois intervenants de ce colloque ont conclu en indiquant que les membres de la diaspora ne peuvent rien faire de productif dans leurs pays d’origine s’ils n’y trouvent pas des relais et des réseaux de soutien. Car ces derniers ont besoin d’avoir des gens et des structures auxquels ils peuvent faire confiance quand ils veulent y investir leurs économies ou d’autres ressources. Ce problème de confiance est vraiment ressorti car il s’avère être le premier frein de l’investissement au Cameroun. De plus, Il faudrait aussi qu’au sein de la diaspora elle-même, il y ait un cadre qui permette à ses membres de se rencontrer et d’identifier ensemble les secteurs dans lesquels ils pourraient se lancer avec succès. Car La dispersion et l’isolement des initiatives, qui a été constaté lors du Fodias par exemple, à ce jour, portent peu de fruits. Avec sa Diaspora hautement qualifiée en Allemagne, et dans le monde pourrait vraiment se développer si par exemple tous ses membres trouvaient un tronc commun pour se réunir et discuter ou les présidents des différentes associations Camerounaises à Berlin et en Allemagne. Cependant il restera toujours ce problème de confiance en la politique économique menée sur le territoire de depart. Car l’Homme etant naturellement un hommo oeconomicus, il cherchera toujours à maximiser ses avantages et si ce dernier ne trouve pas de sécurité dans son pays de depart il preferera investir ailleurs.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s