Allgemein

IMMIGRATION: LE SPORT, UNE VOIE ALTERNATIVE???

 

Le sport est une activité qui rassemble des individus venus des milieux les plus divers, des personnes venues d’horizons différents. Le milieu du sport professionnel montre parfaitement l’hétérogénéité des origines des joueurs.  Pascal Blanchard lors de sa conférence sur «  Sport et immigration » parle du sport comme étant la représentation miniature de la société. En effet pour ce dernier le sport est « comme une loupe sur la société permettant de rendre l’invisible visible » grâce à sa diversité culturelle.

Nous pouvons, en observant la constitution des clubs sportifs, constater que les premiers migrants sportifs sont issus du continent Africain. Ce phénomène migratoire appelé communément l’exode des muscles est le déplacement des jeunes joueurs talentueux venant des pays du sud pour s’employer dans les clubs des pays dits du Nord, dans des conditions plus ou moins légales. Nous pouvons noter que ces derniers quittent leur Pays d’origine généralement pour un meilleur avenir dans le sport. Pour les footballeurs africains, l’Europe représente une destination de rêve. Mais celui-ci se transforme souvent en cauchemar. Peu de joueurs sont engagés et ils se retrouvent sans ressource et en situation illégale faute de manageurs pour les guider dans la recherche d’un club sportif. Notre attention se porte sur ces autres rubriques sportives qui sont peu pratiquées, médiatisées et connues du grand public Africains. Quels sont donc ces sports pouvant permettre une expatriation? Avons-nous des Manageurs Sportifs de formation sur le continent ou cette niche devrait être développée et éclairée?

Le Football comme premier Sport d’Immigration

Le Football étant un sport collectif capable de réunir 22 personnes à la fois sur un stade, il est aussi le sport par lequel beaucoup d’Africains immigrent. Cet exode des muscles est bien évidemment exhérédant tant pour les entraineurs que pour les éducateurs sportifs des pays d’origine. Ainsi les meilleurs joueurs n’hésitent pas à immigrer parfois même à se naturaliser pour garantir leur avenir dans le milieu.  Les salaires des footballeurs professionnels font rêver les plus jeunes qui sont prêts à tout pour atteindre ce niveau. Certains sont prêts à emprunter la voie de la clandestinité pour aboutir à ce but.Sport1

Il faut reconnaître que le football est l’un des sports les plus aimés et pratiqués dans le monde et pour y réussir tels nos actuels héros Africains à la trempe de Samuel Eto’o Fils, Didier Drogba, Georges Weah, Emmanuel Adebayor ou encore Michael Essien et les frères Ayew du Ghana, il faut jouir d’un talent et d’une discipline hors de l’ordinaire. Car la concurrence est rude et forte dans ce domaine. Il est donc important de se fixer des objectifs dans le choix du pays d’accueil en fonction de la demande dans ce pays et de la concurrence tout en étant conscient d’où l’on vient. Ceci est aussi la raison pour laquelle les autres disciplines sportives nous intéressent comme moyen d’Immigration.

Le Rugby, une nouvelle discipline favorable aux Africains

Sport

Ce Sport brute qui demande une force naturelle et travaillée serait aussi une alternative au football comme moyen d’Immigration. Il est nécessaire d’être ambitieux et de travailler ses capacités sportives. Certains Manageurs sportifs peuvent s’orienter à ce genre de sports qui encourageraient aussi des personnes à les pratiquer. Le Rugby commence à se répandre en Afrique et donne des ouvertures à la jeunesse. L’avantage de ce sport est qu’il se pratique aussi collectivement et peut se jouer avec 15 (quinze), 11 (onze), 10 (dix) ou 7 (sept) joueurs. Ce qui offre la possibilité et des chances à plusieurs personnes de l’exercer. Nous y voyons un bon potentiel pour ceux qui veulent immigrer par le Sport. Le choix du pays d’accueil serait à privilégier.

Le Basketball et ses légendes noirs-Américaines

Sport3

L’Immigration par le Basketball est une course du combattant. Pas parce que les joueurs sont moins bons et talentueux sur le continent Africain, mais plutôt parce que des manageurs et détecteurs (scouts) sont moins regardant et intéressés par les Joueurs Africains. Le Basket se pratiquant avec 5 (cinq) joueurs de champ, il est difficile de faire concurrence à l’échelle mondiale.

La Boxe à la Muhammad Ali ou Mike Tyson ou Jean-Marie Emèbé

LEWIS POURRAIT SE RETROUVER FACE A TYSON EN JUIN 2003

Ils sont rares ces boxeurs Africains qui ont quitté leur pays d’origine pratiquant déjà la boxe et se sont expatriés pour continuer à exercer ce sport. La boxe est un sport solitaire qui demande une force physique mais aussi une discipline hors du commun surtout si l’on veut atteindre le haut niveau. Des gloires et légendes africaines de Boxe ne manquent pas pour inspirer les jeunes sportifs. Il est donc question d’exercer ce sport et de pouvoir faire de cette activité son gagne-pain.

L’Athlétisme, un sport d’endurance souriant aux Africains

Sport2

De nombreuses compétitions d’athlétisme sont gagnées par des africains principalement grâce aux conditions climatiques dans les pays d’origine et l’endurance des athlètes qui s’y entraînent dès leur plus jeune âge. L’on voit de plus en plus d’Africains participer à des grandes compétitions telles les marathons de Berlin, Londres, New-York etc. L’on remarque aussi que ces disciplines sont déjà apprises dans les écoles. L’Athlétisme est plus un sport individuel qui présente peu de chance d’expatriation mais qui permet de découvrir le monde et de se nouer de nouvelles relations. L’Athlétisme après le football est le deuxième sport de « fuite des muscles». L’Athlète dans cette discipline est assimilé à  une marchandise, un produit sur le marché et, tout autant qu’existe une bourse en football, il en existe pour l’athlétisme dans le but de recruter les meilleurs pour jouer et récupérer les prix de la Golden Ligue.

Sport7

Manager & Coach Sportif (Une filière attrayante)

Le sport peut être un moyen d’expatriation si l’on est ambitieux et discipliné. Dans ce domaine, la persévérance est un caractère important. Nous pouvons remarquer que le  manque accru de manageurs Sportifs capables de mettre en valeur les sportifs africains, rend cette Immigration assez difficile et ouvre les portes à la clandestinité. Pour cette raison nous conseillons nos jeunes frères de se pencher aussi sur le Sport comme filière d’étude universitaire car c’est un domaine bien prometteur qui pourra relever certains pays Africains. Les talents à exploiter sont nombreux.

Pierre C. Engama à Bediang & La Team

https://www.rts.ch/play/radio/tribu/audio/sport-et-migration?id=8507187&station=a9e7621504c6959e35c3ecbe7f6bed0446cdf8da

http://www.dailymotion.com/video/xstbdo

http://afrique.le360.ma/autres-pays/sports/2016/08/27/5164-jeux-olympiques-la-fuite-des-muscles-prive-lafrique-de-medailles-5164

https://lnt.ma/immigration-sportive-clandestine-larnaque-au-bout-du-chemin/

Publicités

Catégories :Allgemein

1 réponse »

  1. L’exode des muscles est un phenomene tres ancien. Cependant il etait moins flagrant qu’aujourdhui. Je trouve le sujet de votre article interessant meme si il n’a pas beaucoup parlé du manageuriat dans le sport en Afrique. Ce sujet est tres difficile à traiter dans la mesure où il ya tres peu detude dessus

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s